Saint Michel

Page d'Accueil

Ça s'est passé hier...

Ces jours-ci en
Ile de France

Prochains
Offices

Communauté
paroissiale

Textes et
Documents

Liens

Éditorial d'avril 2007    

Éditorial

Pâques et Pentecôte communes

Cette année tous les chrétiens fêtent la Pâque du salut à la même date. Ensemble nous voulons annoncer au monde que le Christ est ressuscité, que la Mort n’a pas d’empire sur Lui et que les semences de résurrection germent dans nos cœurs et illuminent nos vies. De siècle en siècle, de génération en génération et jusqu’à la fin des temps ce message de résurrection résonne dans le monde. Ce matin de Dimanche où de Rome je compose cet éditorial toutes les cloches des innombrables églises de la Ville sonnent à toute volée et “annoncent la bonne nouvelle du salut de notre Dieu“ (Ps.95,2).

Combien nous désirerions que cette coïncidence des dates de la Fête des fêtes redevienne la loi immuable de toute la chrétienté, comme le symbole de l’unité rétablie de toutes nos églises, comme le signe tangible de l’amour de tous les enfants de Dieu ! Mais qui dit Pâque commune dit aussi Pentecôte commune,  quand l’Esprit d’amour, de sagesse et d’unité embrase de Son Feu divin toutes nos églises, abolit nos frontières et nous jette dans les bras les uns des autres, ou plutôt nous jette tous ensemble à la fois avec la Mère du Sauveur au pied de la Croix, avec les femmes myrophores devant le Tombeau vide, et enfin, avec les disciples dans la Chambre haute où les langues de feu de la Pentecôte nous pénètrent pour annoncer au monde l’Evangile du salut. Mais cette annonce n’est crédible que si elle jaillit des cœurs régénérés par le feu de l’amour divin et par la nostalgie de l’unité.

Cette quête de l’unité est notre vocation à tous et les Eglises orthodoxes ne peuvent s’y dérober et l’ignorer. En effet nous ne pouvons être les artisans de l’unité dans la chrétienté tout entière que si nous cherchons avant tout à surmonter nos antagonismes et nos rivalités dans le monde orthodoxe. Cette tâche est à la fois actuelle, ardue et urgente.  Que l’Esprit du Christ mort et ressuscité manifeste en nous et à travers nous (et aussi malgré nous !) ce don de l’unité pour lequel le Christ a prié avant Sa Passion et pour lequel Il a versé Son Sang, “afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés“ (Jn.11,52).

.Signtaure Père BORIS
Père Boris

Bulletin de la Crypte N° 352 avril 2007

Analyse d'audience

Analyse d'audience