Saint Michel

Page
d'Accueil

Événements
récents

Votre
a
genda

Prochains
Offices

Communauté
paroissiale

Textes et
Documents

Liens
orthodoxes

Éditorial de juillet-août 2011

Éditorial

À l’heure où ces lignes sont écrites, nous venons tout juste de fêter la descente du Saint-Esprit sur les disciples ; fête ô combien importante puisqu’elle solennise non seulement la naissance de l’Église mais aussi la naissance des églises locales par les apôtres ; apôtres dont nos patriarches sont les successeurs.
Et voilà qu’une semaine après la Pentecôte nous avons vécu justement un moment ecclésial important à savoir la concélébration de la Liturgie de la fête de Tous les Saints autour de notre Archevêque avec le clergé et les fidèles de notre Cathédrale.
En tant que nous sommes l’unique Sacerdoce Royal du Christ ; nous avons tous concélébrer cette Divine Liturgie et étions l’image de l’Église : un troupeau réuni autour de son pasteur.
Le fait que cette Liturgie se soit déroulée au sein de notre chère Cathédrale est important à bien des niveaux :
Tout d’abord parce que notre Cathédrale est la mère de toutes nos paroisses ; et, ça, nous ne devons jamais l’oublier.
Ensuite parce qu’en elle nous trouvons un roc solide, une référence notable pour tout ce qui peut se rapporter aux célébrations liturgiques selon la tradition russe dont elle est garante et dont nous sommes les humbles héritiers ; que nous célébrions en slavon, anglais, allemand, finnois, italien, français, néerlandais ou autre.
Bien que notre Cathédrale soit notre mère, nous ne devons pas oublier non plus qu’avant de devenir telle, elle est la fille de la Sainte Église Russe.
Une "fille" venue épouser le sol qui est le nôtre et engendrer les brebis que nous sommes !

Père Élisée

Merci

Avec ce numéro, s’achève un cycle pour notre Bulletin. Jean Malliarakis, qui en assure la responsabilité depuis de longues années, a demandé à en être libéré tout en acceptant de poursuivre le rôle de webmestre pour notre site Internet. Il inscrit ainsi son nom dans la lignée de ses prédécesseurs : Michel Stavrou, Irène Barbu, aujourd’hui Mère Thaddée au monastère de Bussy, ou encore Nils Kuhn de Chizelle pour les plus récents.
Jean a servi notre communauté en assurant avec une régularité de métronome la parution du Bulletin, attendant avec patience et philosophie la livraison d’articles promis ; animant une équipe dispersée, pleine de bonne volonté mais pas toujours disciplinée ; s’accrochant sans illusion au respect du calendrier, suscitant des auteurs ; rédigeant lui-même des contributions ; mettant en page des documents de formats informatiques différents… ; refusant avec doigté certaines productions ; bref, en donnant de son temps et de son cœur au Seigneur, à notre communauté et son Bulletin.
Bien entendu, Jean n’est pas seul dans ce travail : sans l’aide d’Alexandre Rehbinder et de Ioury Troubnikoff le Bulletin ne parviendrait pas jusqu’à la ciergerie ou dans nos boîtes à lettres électroniques ou postales ; sans les contributions régulières de Pierre Poncet pour la partie homélitique ou de Michel Feuillebois pour la patrologie, le Bulletin serait beaucoup plus pauvre ; sans la contribution d’Hélène Bléré pour sélectionner les couvertures il serait plus triste ; sans les informations données par Armelle Le Goff dans la rubrique "Vie de la communauté" ceux des nôtres qui sont au loin ne seraient pas au courant du quotidien de la communauté ; sans les nombreux articles écrits par les membres de la paroisse, il manquerait de relief. C’est bien à une œuvre collective que nous avons affaire mais sous la baguette de Jean à qui j’exprime ma profonde reconnaissance, celle de la communauté de la paroisse de la Sainte Trinité et des lecteurs.
Notre Bulletin est l’expression de l’unité, dans la diversité, de notre communauté. Diversité de sensibilités, de cultures, d’origines au sens large du terme, de modes de pensée, d’idées. Cette diversité qui n’est pas division mais qui, par le souffle de l’Esprit, donne tout son sel et une vraie dimension à notre unité en Christ.
Un Bulletin dont le rayonnement, il faut le savoir, dépasse les frontières de notre paroisse. De nombreux abonnés sont issus d’autres communautés.
Jean ne part pas sans laisser de successeur ! C’est à Olga Laham que reviendra la tâche de reprendre le Bulletin. Bien que s’expatriant avec Jean-Jacques et Catherine pour l’Afrique du Sud, Olga a accepté d’assurer cette responsabilité – entourée de correspondants à la Crypte, d’une équipe de rédaction, grâce aux technologies de communication modernes, au soutien et à la prière de tous, elle continuera à servir notre communauté et le Seigneur avec son sens du service et sa plume.

Père Alexis

Bulletin de la Crypte N° 395 juillet-août 2011