Site de la Crypte

seraphin

Éditorial

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Ange de l'éditoLa Fête de la Nativité

La Fête de la Nativité du Christ célèbre la venue au monde du Fils de Dieu en la personne de Jésus, fils de Marie. Aussi Marie est-elle reconnue et célébrée par l'Église comme celle qui a enfanté Dieu, la Théotokos.

La venue miraculeuse de Dieu dans le monde, dans la réalité divino-humaine d'un enfant nouveau-né, introduit dans l'histoire de l'humanité un bouleversement total dont le monde, aujourd'hui, est loin d'avoir pris véritablement conscience, ou, plus grave encore, refuse de le faire.

La venue au monde de Jésus, fils de Marie, s'est accomplie par la volonté de Dieu de nous éviter une mort assurée. La Nativité de Bethléem révèle au monde la volonté de salut de notre Dieu offerte à tous les hommes en son Fils Jésus. Pourquoi cette venue de Dieu lui-même en son Fils Jésus ? C'est que seul Dieu pouvait détruire en nous, pour nous et dans le monde la présence et l'œuvre du Malin, introduite par nous-mêmes au cœur de la Création.

Toute l'humanité allait à sa perte, sans même en avoir vraiment conscience. La reprise de notre nature par l'Incarnation de Jésus a brisé cette marche à la mort. Avant Bethléem nous étions tous voués à la mort, maintenant nous le sommes à la Vie éternelle. Encore faut-il le vouloir ! Il ne suffit pas que la Nativité de Jésus ait eu lieu. Dieu ne peut rien sans notre propre volonté, sans notre participation personnelle au salut offert. Rien sans la volonté déterminée de notre part d'adhérer au partage de la vie d'amour que le Père nous offre en son Fils Jésus. Rien si, à notre tour, nous nous révélions, incapables de faire naître Jésus dans notre cœur. Il fallait qu'Il naisse en premier à Bethléem pour qu'Il se révèle à nous et en nous. Par nous-mêmes nous n'aurions rien pu faire.

Avec et depuis la Nativité de Jésus, nous voici assurés de notre salut par la bienveillance divine offerte à tous ceux qui le veulent. Cette bienveillance divine, c'est le Christ, c'est l'Enfant-Jésus dans sa crèche, vrai Dieu de vrai Dieu, révélé aux hommes et au monde entier en ces jours.

Que la conscience de l'immensité de l'amour de Dieu en son Fils Jésus-Christ pour nous tous et pour le monde nous réjouisse et nous porte à notre tour à œuvrer pour le salut du monde !

Père René

Bulletin de la Crypte N° 438 décembre 2015