Accueil
et Visite

Actualité
et Église

Historique de la paroisse

Offices du mois

Paroisse
et Communauté

Agenda en
Ile de France

Bibliothèque paroissiale

Textes et
Documents

Liens
orthodoxes

Message Pascal 2006
de Mgr Gabriel

Mgr Gabriel

Source : http://www.exarchat.eu/article.php3?id_article=530

Message de Pâques de Son Éminence l'Archevêque Gabriel de Comane, au clergé et aux fidèles de l'Exarchat patriarcal des paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe Occidentale

C’est le jour de la Résurrection ! Que la fête nous illumine : embrassons-nous, appelons frères, même ceux qui nous haïssent, pardonnons tout à cause de la résurrection et chantons : Le Christ est ressuscité des morts, par la mort Il a vaincu la mort, à ceux qui sont dans les tombeaux Il a donné la vie. (Stichère, ton 5).

Révérends Pères, très chers frères et sœurs en Christ !

Le jour de la Résurrection du Christ est véritablement pour nous tous un jour lumineux qui nous apporte la joie et le salut. En ce jour, nous devons tout oublier : les offenses, les outrages, la haine, l’animosité, car le Christ sort vainqueur du tombeau, ayant terrassé la mort et vaincu le péché. Au chant de l’hymne de victoire, notre âme se renouvelle, notre cœur s’attendrit, notre conscience s’éveille. Nous sommes comblés de joie, d’espérance et d’amour envers tous.
La joie pascale n’est pas un hasard. Elle est véritablement le fondement de notre foi chrétienne. « Si le Christ n’est pas ressuscité, nous dit le saint apôtre Paul, notre foi est vaine » (1 Co 15,14). Tout au long de l’histoire, plusieurs ont tenté de démontrer que le Christ n’était pas ressuscité. Mais pour nous, Chrétiens, la résurrection du Christ est une réalité vécue. Nous tous qui avons été baptisés en Christ avons été personnellement associés avec la mort et la résurrection du Christ. Comme nous le dit le saint apôtre Paul, « par le baptême en sa mort, nous avons été ensevelis avec lui, afin que, comme le Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, nous aussi vivions dans une vie nouvelle » (Rm 6,4).
En effet, en créant l’homme, Dieu avait le désir que la nature humaine participe à la vie divine. Malgré le péché de l’homme, Dieu n’a pas délaissé sa créature, mais au contraire, a voulu la sauver. C’est pourquoi Dieu s’est incarné pour assumer la nature humaine déchue, la guérir et lui donner de nouveau la possibilité de participer à la vie divine. Ainsi, entre la création de l’homme et la venue de son Royaume, se dresse la Croix et le tombeau vide, la mort et la résurrection du Christ.

La résurrection du Christ est donc notre résurrection. Tout comme du premier homme, Adam, nous avons hérité de la mort, de même, du second Adam, Jésus-Christ, nous héritons de la vie éternelle. Si le Christ est ressuscité, lui qui est la tête du Corps mystique qu’est l’Église, de même, nous, les membres de ce corps, allons ressusciter. De même qu’Il vit éternellement, de même nous allons vivre éternellement.

C’est pourquoi le jour de Pâques, fête de la résurrection du Christ, est pour nous « la fête des fêtes ». Elle n’est pas une fête parmi les fêtes, mais la fête qui est le fondement de notre vie et de notre foi. Nous nous réjouissons de la résurrection du Christ, car c’est par elle que la mort est vaincue. Nous jubilons en ce jour, puisque par sa résurrection, le Christ a réaffirmé la grandeur de la vocation de l’homme. Par la résurrection du Christ, l’homme devient de nouveau héritier du Royaume de Dieu, de la vie éternelle. Célébrant aujourd’hui la résurrection du Christ, nous réitérons notre foi en la résurrection générale des morts.

En échangeant aujourd’hui le baiser pascal, ayant empli nos cœurs de joie spirituelle, et en nous réjouissant de ce grand mystère accompli pour nous, nous devons désirer ardemment tout ce qui est bien et éternel, en oubliant tout ce qui est mauvais et passager. Nous devons pardonner toutes les offenses dont nous avons été victimes, et animés un cœur renouvelé et débordant d’amour, nous efforcer de faire le bien autour de nous.

Que la lumière du Christ ressuscité vous illumine tous et vous apporte la paix, la pureté et la sainteté qui sont les gages de notre résurrection commune en Christ.

Le Christ est ressuscité !

† Gabriel,
Archevêque de Comane,
Exarque patriarcal des paroisses de tradition russe en Europe occidentale


Cathédrale Saint-Alexandre-de-la-Néva,
Paris, le 23 avril 2006

Analyse d'audience

 

 

Analyse d'audience