Site de la Crypte

seraphin

Épître

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Saint Paul

Lettre de l'apôtre Paul aux Éphésiens

Chapitre IV versets 7 à 13

À chacun de nous la grâce a été donnée...

7 À chacun de nous la grâce a été donnée selon les dons du Christ.

8 C'est pourquoi il est dit : "Montant dans les hauteurs il a emmené les captifs, il a donné des dons aux hommes." (1)

9 "Il est monté", qu'est-ce à dire, sinon qu'il est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre ?

10 Et celui qui est descendu, c'est le même qui est aussi monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses.

11 C'est lui encore qui "a donné" aux uns d'être apôtres, à d'autres d'être prophètes, ou encore évangélistes, ou bien pasteurs et docteurs,

12 organisant ainsi les saints pour l'œuvre du ministère, en vue de la construction du Corps du Christ,

13 au terme de laquelle nous devons parvenir, tous ensemble, à ne faire plus qu'un dans la foi et la connaissance du Fils de Dieu, et à constituer cet Homme parfait, dans la force de l'âge, qui réalise la plénitude du Christ.

(1) Psaume 68, 19

saint Jean ChrysostomeCommentaire patristique par saint Jean Chrysotome

"Or, à chacun de nous a été donnée la grâce".

Comment se fait-il donc, dira-t-on, que les grâces soient diverses ? Cette pensée ne cessait d'inspirer aux Éphésiens, comme aux Corinthiens et à beaucoup d'autres, soit l'orgueil, soit le découragement et l'envie.
Voilà pourquoi il recourt partout à cet exemple du corps et ici même, sur le point de faire mention de la diversité des grâces.
Il insiste en plus grand détail sur cette question dans son épître aux Corinthiens, parce que la maladie faisait chez eux p

lus de ravages que partout ailleurs.
Ici il se borne à une allusion, et considérez comment il s'exprime. Il ne dit pas : "selon la foi de chacun" : ç'eût été jeter dans le désespoir ceux à qui les grandes prérogatives avaient été refusées.
Il dit : "selon la mesure du don de Jésus-Christ".
Les choses les plus importantes, veut-il dire, sont communes à tous : le baptême, le salut par la foi, le titre de fils par rapport à Dieu, la participation à l'Esprit.
Si tel ou tel est mieux partagé que toi en quelque chose, ne te plains pas : car sa tâche aussi est plus grande. Celui qui avait reçu cinq talents, eut à rendre compte de cinq ; celui qui en avait reçu deux, en rapporta deux seulement ; et ne fut pas moins bien rétribué que l'autre.

accéder à l'intégralité du texte de saint Jean Chrysostome sur "La Grâce donnée à tous"

Analyse d'audience