Site de la Crypte

seraphin

Évangile du jour

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

Chapitre IV IX versets 1 à 38

Jésus, lumière du monde, guérit un aveugle de naissance

ic»ne de l'aveugle nþ1 Jésus vit sur son passage un homme qui était aveugle de naissance.

2 Ses disciples l'interrogèrent : "Rabbi, pourquoi cet homme est-il né aveugle ? Est-ce lui qui a péché, ou bien ses parents ?"

3 Jésus répondit : "Ni lui, ni ses parents. Mais l'action de Dieu devait se manifester en lui.

4 Il nous faut réaliser l'action de celui qui m'a envoyé, pendant qu'il fait encore jour ; déjà la nuit approche, et personne ne pourra plus agir.

5 Tant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde."

6 Cela dit, il cracha sur le sol et, avec la salive, il fit de la boue qu'il appliqua sur les yeux de l'aveugle,

7 et il lui dit : "Va te laver à la piscine de Siloé" (ce nom signifie : l'Envoyé). L'aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait.

8 Ses voisins, et ceux qui étaient habitués à le rencontrer – car il était mendiant – dirent alors : "N'est-ce pas celui qui se tenait là pour mendier ?"

9 Les uns disaient : "C'est lui." Les autres disaient : "Pas du tout, c'est quelqu'un qui lui ressemble." Mais lui affirmait : "C'est bien moi."

10 Et on lui demandait : "Alors, comment tes yeux se sont-il ouverts ?"

11 Il répondit : "L'homme qu'on appelle Jésus a fait de la boue, il m'en a frotté les yeux et il m'a dit : 'Va te laver à la piscine de Siloé.' J'y suis donc allé et je me suis lavé ; alors, j'ai vu."

12 Ils lui dirent : "Et lui, où est-il ?" Il répondit : "Je ne sais pas."

13 On amène aux pharisiens cet homme qui avait été aveugle.

14 Or, c'était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux.

15 A leur tour, les pharisiens lui demandèrent : "Comment se fait-il que tu voies ?" Il leur répondit : "Il m'a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et maintenant je vois."

16 Certains pharisiens disaient : "Celui-là ne vient pas de Dieu, puisqu'il n'observe pas le repos du sabbat." D'autres répliquaient : "Comment un homme pécheur pourrait-il accomplir des signes pareils ?" Ainsi donc ils étaient divisés.

17 Alors ils s'adressent de nouveau à l'aveugle : "Et toi, que dis-tu de lui, puisqu'il t'a ouvert les yeux ?" Il dit : "C'est un prophète."

18 Les Juifs ne voulaient pas croire que cet homme, qui maintenant voyait, avait été aveugle. C'est pourquoi ils convoquèrent ses parents

19 et leur demandèrent : "Cet homme est bien votre fils, et vous dites qu'il est né aveugle ? Comment se fait-il qu'il voie maintenant ?"

20 Les parents répondirent : "Nous savons que c'est bien notre fils, et qu'il est né aveugle.

21 Mais comment peut-il voir à présent, nous ne le savons pas ; et qui lui a ouvert les yeux, nous ne le savons pas non plus. Interrogez-le, il est assez grand pour s'expliquer. »

22 Ses parents parlaient ainsi parce qu'ils avaient peur des Juifs. En effet, les Juifs s'étaient déjà mis d'accord pour exclure de la synagogue tous ceux qui déclareraient que Jésus est le Messie.

23 Voilà pourquoi les parents avaient dit : "Il est assez grand, interrogez-le !"

24 Pour la seconde fois, les pharisiens convoquèrent l'homme qui avait été aveugle, et ils lui dirent : "Rends gloire à Dieu ! Nous savons, nous, que cet homme est un pécheur. »

25 Il répondit : "Est-ce un pécheur ? Je n'en sais rien ; mais il y a une chose que je sais : j'étais aveugle, et maintenant je vois. »

26 Ils lui dirent alors : "Comment a-t-il fait pour t'ouvrir les yeux ? »

27 Il leur répondit : "Je vous l'ai déjà dit, et vous n'avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous m'entendre encore une fois ? Serait-ce que vous aussi vous voulez devenir ses disciples ?"

28 Ils se mirent à l'injurier : "C'est toi qui es son disciple ; nous, c'est de Moïse que nous sommes les disciples.

29 Moïse, nous savons que Dieu lui a parlé ; quant à celui-là, nous ne savons pas d'où il est. »

30 L'homme leur répondit : "Voilà bien ce qui est étonnant ! Vous ne savez pas d'où il est, et pourtant il m'a ouvert les yeux.

31 Comme chacun sait, Dieu n'exauce pas les pécheurs, mais si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, il l'exauce.

32 Jamais encore on n'avait entendu dire qu'un homme ait ouvert les yeux à un aveugle de naissance.

33 Si cet homme-là ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. »

34 Ils répliquèrent : "Tu es tout entier plongé dans le péché depuis ta naissance, et tu nous fais la leçon ?" Et ils le jetèrent dehors.

35 Jésus apprit qu'ils l'avaient expulsé. Alors il vint le trouver et lui dit : "Crois-tu au Fils de l'homme ?"

36 Il répondit : "Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ?"

37 Jésus lui dit : "Tu le vois, et c'est lui qui te parle.»

38 Il dit : "Je crois, Seigneur !", et il se prosterna devant lui.

39 Jésus dit alors : "Je suis venu en ce monde pour une remise en question : pour que ceux qui ne voient pas puissent voir, et que ceux qui voient deviennent aveugles. »

40 Des pharisiens qui se trouvaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent : "Serions-nous des aveugles, nous aussi ? »

41 Jésus leur répondit : "Si vous étiez des aveugles, vous n'auriez pas de péché ; mais du moment que vous dites : 'Nous voyons !' votre péché demeure."

Commentaire patristique par saint Ephrem de Nisibe

Ephrem de NisibeAinsi "il forma de la boue avec sa salive", et il guérit le défaut qui existait depuis la naissance, pour montrer que lui, dont la main achevait ce qui manquait à la nature, il était bien celui dont la main avait façonné la création au commencement. Et comme ils refusaient de le croire antérieur à Abraham, il leur prouva par cette œuvre qu'il était le Fils de celui qui, de sa main, forma le premier Adam avec la terre: en effet il guérit la tare de l'aveugle par les gestes de son corps.

II fit aussi cela pour confondre ceux qui disent que l'homme est fait de quatre éléments, car il refit les membres déficients avec de la terre et de la salive ; il fit cela pour l'utilité de ceux qui cherchaient des miracles afin de croire.

Les Juifs cherchent des miracles. Ce n'est pas la piscine de Siloé qui ouvrit les yeux de l'aveugle, comme ce ne furent pas les eaux du Jourdain qui purifièrent Naaman ; c'est le commandement du Seigneur qui accomplit tout. Bien plus, ce n'est pas l'eau de notre baptême, mais les noms qu'on prononce sur elle qui nous purifient. Il oignit ses yeux de boue, afin que les Juifs nettoient l'aveuglement de leur cour. Lorsque l'aveugle s'en alla dans la foule et demanda "Où est Siloé?" on vit la boue étendue sur ses yeux. Les gens l'interrogèrent, il les renseigna, et ils le suivirent, pour voir ses yeux s'ouvrir.

Ceux qui voyaient la lumière matérielle étaient conduits par un aveugle qui voyait la lumière de l'esprit et, dans sa nuit, l'aveugle était conduit par ceux qui voyaient extérieurement, mais étaient spirituellement aveugles.