Site de la Crypte

seraphin

Évangile du jour

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Saint LucÉvangile de Jésus-Christ selon saint Luc

Chapitre X versets 16 à 21

Celui qui vous écoute m'écoute

16 "Celui qui vous écoute m'écoute, et celui qui vous rejette me rejette; or celui qui me rejette, rejette celui qui m'a envoyé."

17 Les soixante-dix revinrent tout joyeux, disant : "Seigneur, même les démons nous sont soumis par votre nom."

18 Il leur dit : "Je voyais Satan qui tombait du ciel comme un éclair.

19 Voici que je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, (le pouvoir) aussi sur toute la puissance de l'ennemi, et rien ne pourra vous nuire.

20 Du reste, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis, mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux."

21 Au même moment, il tressaillit de joie par l'Esprit-Saint, et il dit : "Je vous bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que vous avez caché ces choses aux sages et aux prudents, et les avez révélées aux simples. Oui, Père, car tel fut votre bon plaisir."

Commentaire patristique par saint Jean ChrysostomeSaint Jean Chrysostome

Jésus exulta de joie sous l'action de l'Esprit Saint

      "Vous êtes devenus les imitateurs du divin Maître" dit Paul. Comment cela ? "En recevant la parole au milieu des épreuves, dans la joie de l'Esprit Saint"... L'épreuve affecte la partie matérielle de notre être ; la joie brille dans les hauteurs spirituelles. Je m'explique : les accidents de la vie sont tristes et pénibles, mais les résultats en sont joyeux, l'Esprit le voulant ainsi. Il est donc possible qu'on ne se réjouisse pas quand on souffre, si l'on souffre alors pour ses péchés, mais on se laissera même flageller avec allégresse si c'est pour le Christ (cf Ac 5,41).

      C'est là ce que l'apôtre nomme "la joie de l'Esprit" ; on la respire dans ce que la nature repousse avec horreur. On vous a suscité mille peines, dit-il, vous avez subi la persécution, mais l'Esprit ne vous a pas abandonné dans ces épreuves. Comme les trois enfants étaient entourés d'une douce rosée dans la fournaise (Dn 3), vous l'êtes aussi dans l'épreuve. Assurément cela ne dépendait pas de la nature du feu et ne pouvait avoir pour cause que le souffle de l'Esprit. Il n'est pas non plus dans la nature de l'épreuve de vous donner de la joie, et cette joie ne
peut venir que d'une souffrance endurée pour le Christ, de la divine rosée de l'Esprit qui transforme en un lieu de repos la fournaise des épreuves. "Avec joie" dit-il, et non avec une joie quelconque, mais avec une joie intarissable ; c'est ce qu'il faut entendre, dès lors que l'Esprit Saint en est l'auteur.

saint Jean Chrysostome
Homélie N 1 sur la 1ère lettre aux Thessaloniciens

Analyse d'audience