Site de la Crypte

seraphin

Évangile du jour

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Mathieu Évangile de Jésus-Christ selon saint Mathieu

Chapitre II versets 1 à 12

L'adoration des magesLa visite des mages

1 Jésus étant né à Bethléem de Judée, au temps du roi Hérode (1), voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem

2 en disant: "Où est le roi des Juifs qui vient de naître? Nous avons vu, en effet, son astre à son lever et sommes venus lui rendre hommage."

3 L'ayant appris, le roi Hérode s'émut, et tout Jérusalem avec lui.

4 Il assembla tous les grands prêtres avec les scribes du peuple, et il s'enquérait auprès d'eux du lieu où devait naître le Christ.

5 "À Bethléem de Judée", lui dirent-ils; ainsi, en effet, est-il écrit par le prophète :

6 "Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n'es nullement la moindre de grandes cités de Juda ; car de toi sortira un chef qui fer paître mon peuple Israël." (2)

7 Alors Hérode manda secrètement les mages, se fit préciser par eux le temps de l'apparition de l'astre,

8 et les envoya à Bethléem en disant: "Allez vous renseigner exactement sur l'enfant; et quand vous l'aurez trouvé, avisez-moi, afin que j'aille, moi aussi, lui rendre hommage."

9 Sur ces paroles du roi, ils se mirent en route; et voici que l'astre, qu'ils avaient vu à son lever, les précédait jusqu'à ce qu'il vînt s'arrêter au-dessus de l'endroit où était l'enfant.

10 À la vue de l'astre ils se réjouirent d'une très grande joie.

11 Entrant alors dans le logis, ils virent l'enfant avec Marie sa mère, et, se prosternant, ils lui rendirent hommage; puis, ouvrant leurs cassettes, ils lui offrirent en présents de l'or, de l'encens et de la myrrhe. (3)

12 Après quoi, avertis en songe de ne point retourner chez Hérode, ils prirent une autre route pour rentrer dans leur pays.

Notes :
(1) Hérode a regné de 37 à 4 avant Jésus-Christ. Rappelons que Jésus, en réalité, est né probablement en 5 "avant Jésus-Christ" le calcul de la datation calendaire actuellement en vigueur, et qui ne s'est imposée que très tardivement, ayant été fait, de manière erronée, à la demande d'Isidore de Séville au VIIe siècle.
(2) Michée 5,1
(3) Dans ces trois présents les Pères ont vu les symboles respectifs de la royauté (l'or), de la divinité (l'encens) et de la souffrance du Christ dans sa Passion (la myrrhe).

Saint Irénée

Commentaire patristique par saint Irénée de Lyon

Matthieu dit encore, en parlant de l'ange : "Un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph." De quel Seigneur ? Lui-même l'explique : "C'était afin que s'accomplît ce que le Seigneur avait dit par le prophète : "d'Égypte rappelé mon Fils". 
"Voici que la Vierge concevra en son sein et enfantera un Fils, et on lui donnera pour nom Emmanuel", ce qui se traduit Dieu avec nous."
[Is 7,14]
De cet Emmanuel né de la Vierge David avait dit : "Ne détourne pas ta face de ton Christ. Le Seigneur a juré la vérité à David et il ne le reniera point.
C'est du fruit de ton sein que je placerai sur mon trône"

Et encore : "Dieu est connu en Judée; son lieu s'est établi dans la Paix ct sa demeure en Sion."
Il n'y a donc qu'un seul et même Dieu, qui a été prêché par les prophètes et est aneoncé par l'Evangile, ainsi que son Fils, qui est l'Emmanuel, "fruit du sein" de David, c'est-à-dire de la Vierge issue di David.
De ce même Emmanuel l'étoile avait été prophétisée par Balaam [Nb 24, 97] en ces termes "Une étoile se lèvera de Jacob, et un sceptre surgira en Israël".
Or, d'après Matthieu, des mages vinrent de l'Orient et dirent : "Nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus l'adorer"
Puis, ayant été guidés par l'étoile vers la maison de Jacob"jusqu'à l'Emmanuel, ils firent voir, par les présents qu'ils offrirent, quel était Celui qu'ils adoraient la myrrhe signifiait que c'était lui qui, pour notre race humaine mortelle, mourrait es serait enseveli; l'or, qu'il était le Roi dont le règne n'aurait pas de fin; l'encens, enfin, qu'il était le Dieu qui venait de se faire connaître en Judée et de se manifester à ceux qui ne le cherchaient point.

"Contre les Hérésies"

Analyse d'audience