Site de la Crypte

seraphin

Évangile du Précurseur

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jourMathieu

Évangile de Jésus-Christ selon saint Mathieu

Chapitre VI versets 14 à 21

Là où est ton trésor, là sera aussi ton cœur

14 En effet, si vous pardonnez aux autres leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi.

15 Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes.

16 — Lorsque vous jeûnez, n’ayez pas, comme les hypocrites, une mine triste. Pour bien montrer à tout le monde qu’ils jeûnent, ils prennent des visages défaits. Vraiment, je vous l’assure : leur récompense, ils l’ont d’ores et déjà reçue !

17 Toi, au contraire, si tu veux jeûner, parfume tes cheveux et lave ton visage

18 pour que personne ne se rende compte que tu es en train de jeûner. Que ce soit un secret entre toi et ton Père qui est là dans le lieu secret. Alors ton Père, qui voit ce qui se fait en secret, te le rendra.

19 — Ne vous amassez pas des richesses sur la terre où elles sont à la merci de la rouille, des mites qui rongent, ou des cambrioleurs qui percent les murs pour voler. (Lc 12.33-34)

20 Amassez-vous plutôt des trésors dans le ciel, où il n’y a ni rouille, ni mites qui rongent, ni cambrioleurs qui percent les murs pour voler.

21 Car là où est ton trésor, là sera aussi ton cœur.

Saint Basile de CésaréeCommentaire patristique par saint Basile de Césarée

Pourquoi te tourmenter et faire tant d'efforts pour mettre ta richesse à l'abri derrière le mortier et les briques ? " Le bon renom l'emporte sur de grandes richesses. " (Pr 22,1) Tu aimes l'argent à cause de la considération qu'il te procure. Songe combien plus grande sera ta renommée si l'on peut t'appeler le père, le protecteur de milliers d'enfants, plutôt que de garder dans tes sacs des milliers de pièces d'or.

Que tu le veuilles ou non, tu devras bien un jour laisser là ton argent ; au contraire, la gloire de tout le bien que tu auras fait, tu l'emporteras avec toi jusque devant le souverain Maître, quand tout un peuple, se pressant pour te défendre auprès du juge commun, t'appellera des noms qui diront que tu l'as nourri, que tu l'as assisté, que tu as été bon.

Combien tu devrais être reconnaissant, heureux et fier de l'honneur qui t'est fait : ce n'est pas toi qui dois aller importuner les autres à leur porte, ce sont les autres qui se pressent à la tienne. Mais à ce moment tu t'assombris, tu deviens inabordable, tu fuis les rencontres de peur de devoir lâcher un peu de ce que tu gardes si jalousement. Et tu ne connais qu'un seul mot : " Je n'ai rien, je ne vous donnerai rien, car je suis pauvre. "

Pauvre, tu l'es en réalité, et pauvre de tout bien : pauvre d'amour, pauvre de bonté, pauvre de confiance en Dieu, pauvre d'espérance éternelle. [extrait de son Homélie sur la charité]

Saint CÚsaire d'ArlesCommentaire patristique par saint Césaire d'Arles

Dieu accepte nos offrandes d'argent et prend plaisir aux dons que nous faisons aux pauvres, mais à cette condition : que tout pécheur, quand il offre à Dieu son argent, lui offre en même temps son âme...

Quand le Seigneur dit : "Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu" (Mc 12,17), que semble-t-il dire d'autre sinon : "Comme vous rendez à César son image sur la pièce d'argent, rendez aussi à Dieu en vous-mêmes l'image de Dieu" (cf Gn 1,26)...

C'est pourquoi, comme nous l'avons déjà dit souvent, quand nous distribuons de l'argent aux pauvres, offrons notre âme à Dieu afin que là où est notre trésor, là aussi puisse être notre cœur. En effet, pourquoi Dieu nous demande-t-il de [donner de] l'argent ? C'est à coup sûr parce qu'il sait que nous l'aimons particulièrement et que nous y pensons sans cesse ; et que là où est notre argent, là aussi est notre cœur. C'est pourquoi Dieu nous exhorte à faire des trésors dans le ciel en faisant des dons aux pauvres ; c'est pour que notre cœur suive là où nous avons déjà envoyé notre trésor et que, lorsque le prêtre dit : "Élevons notre cœur", nous puissions répondre avec une conscience tranquille : "Nous le tournons vers le Seigneur".