Site de la Crypte

seraphin

Évangile du jour

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

MathieuÉvangile de Jésus-Christ selon saint Mathieu

Chapitre VI versets 22 à 33

Cherchez le royaume de Dieu et sa justice,
et le reste vous sera donné par surcroît

22 La lampe du corps, c'est l'œil. Si donc ton œil est sain, tout ton corps sera éclairé; mais si ton œil est gâté, tout ton corps sera dans les ténèbres.

23 Mais si la lumière qui est en toi est ténèbres, quelles ténèbres!

24 Nul ne peut servir deux maîtres : car ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et la Richesse.

25 C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre âme de ce que vous mangerez ou de ce que vous boirez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez. L'âme n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement?

26 Regardez les oiseaux du ciel, qui ne sèment ni ne moissonnent et n'amassent rien dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?

27 Qui de vous, à force de soucis, pourrait ajouter une seule coudée à la longueur de sa vie?

28 Et pourquoi vous inquiétez-vous pour le vêtement? Observez les lis des champs, comment ils croissent : ils ne peinent ni ne filent.

29 Or je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'était pas vêtu comme l'un d'eux.

30 Si donc Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui est aujourd'hui et demain sera jetée au four, ne (le fera-t-il) pas bien plus pour vous, gens de peu de foi?

31 Ne vous mettez donc point en peine, disant : Que mangerons-nous ou que boirons-nous, ou de quoi nous vêtirons-nous?

32 – c'est de tout cela en effet que les païens sont en quête, – car votre Père céleste sait que vous avez besoin de tout cela.

33 Cherchez premièrement le royaume [de Dieu] et sa justice, et tout cela vous sera donné en plus.

Commentaire patristique par saint Silouane l'AthoniteSaint Silouane

" Ne vous faites pas tant de souci pour votre vie "

      Le Seigneur a dit à ses disciples : " Je vous donne ma paix " (Jn 14,27). Cette paix du Christ, il faut la demander à Dieu, et le Seigneur la donnera à celui qui demande. Lorsque nous la recevons, nous devons veiller saintement sur elle et la faire croître.

     Celui qui, dans ses afflictions, ne s'abandonne pas à la volonté de Dieu ne peut pas connaître la miséricorde de Dieu. Si un malheur te frappe, ne te laisse pas abattre, mais souviens-toi que le Seigneur te regarde avec bonté. N'accepte pas cette pensée : " Le Seigneur va-t-il jeter un regard sur moi alors que je l'offense ? ", car le Seigneur est bonté par nature. Mais tourne-toi avec foi vers Dieu et dis comme l'enfant prodigue de l'Evangile : " Je ne suis pas digne d'être appelé ton fils " (Lc 15,21). Alors tu verras combien tu es cher au Père, et ton âme connaîtra une joie indescriptible.

Commentaire patristique par saint Jean Climaque

Jean ClimaqueCe n'est pas par haine que nous nous séparons de nos proches et des lieux qui nous sont familiers - à Dieu ne plaise ![...]

Qu'il soit donc ton père, celui qui peut et veut peiner avec toi pour porter le fardeau de tes péchés ;
aie pour mère la componction, qui a le pouvoir de te purifier de tes souillures ;
pour frère celui qui travaille et qui lutte à tes côtés dans ta course vers le ciel ;
aie pour épouse inséparable le souvenir de la mort ;
et que tes enfants bien-aimés soient les gémissements de ton cœur ;
aie pour serviteur ton corps,
et pour amies les saintes puissances qui pourront t'être utiles à l'heure de ta mort, si tu t'en es fait des amies.

Telle est la parenté de ceux qui cherchent le Seigneur (Ps 23,6).

L'amour de Dieu éteint l'amour des parents. Et celui qui prétend posséder en même temps les deux s'abuse lui-même ; qu'il écoute Celui qui dit : "Nul ne peut servir deux maîtres" etc. (Mt 6,24).