Site de la Crypte

seraphin

Évangile du jour

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Saint MathieuÉvangile de Jésus-Christ selon saint Mathieu

Chapitre IX versets 27 à 35

Il guérissait toute maladie et toute infirmité

27 Lorsque Jésus partit de là, deux aveugles le suivirent en criant :
— Fils de David, aie pitié de nous !

28 Lorsqu’il fut arrivé à la maison, les aveugles s’approchèrent de lui. Il leur dit :
— Croyez-vous que j’ai le pouvoir de faire ce que vous me demandez ?
— Oui, Seigneur, lui répondirent-ils.

29 Alors il leur toucha les yeux en disant :
— Qu’il vous soit fait selon votre foi !

30 Et aussitôt, leurs yeux s’ouvrirent. Jésus ajouta d’un ton sévère [1]
— Attention, veillez à ce que personne n’apprenne ce qui vous est arrivé.

31 Mais, une fois dehors, ils se mirent à raconter dans toute la région ce que Jésus avait fait.
Par quel pouvoir ?

32 Mais alors que les deux hommes sortaient, on amena à Jésus un homme qui était sous l’emprise d’un démon qui le rendait muet.

33 Jésus chassa le démon et le muet se mit à parler. La foule était émerveillée et disait :
— Jamais on n’a rien vu de pareil en Israël !

34 Mais les pharisiens, eux, déclaraient :
—C’est par le pouvoir du chef des démons qu’il chasse les démons.

35 Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages pour y donner son enseignement dans leurs synagogues. Il proclamait la Bonne Nouvelle du règne de Dieu et guérissait toute maladie et toute infirmité.

Note [1] D’autres traduisent : « Jésus, indigné, leur dit ». L’indignation de Jésus vient de ce que les aveugles l’ont appelé publiquement : « fils de David ».

Commentaire patristique de saint Syméon le Nouveau Théologien (v. 949-1022)

Syméon Le Nouveau Théologien« Alors leurs yeux s'ouvrirent »

Maître, ô Christ, Maître qui sauves les âmes, Dieu, Maître de toutes les Puissances visibles et invisibles, parce que Créateur de tout ce qui est dans le ciel, et de ce qui existe au-dessus du ciel, de ce qui est sous la terre, mais aussi de ce qui est sur la terre...

Tu tiens tout dans ta main, car c'est ta main, ô Maître, cette grande puissance qui accomplit la volonté de ton Père,qui forge, réalise, crée et dirige nos vies de manière inexprimable.

C'est elle donc qui m'a créé moi aussi et du néant m'a fait venir à l'être. Et moi, j'étais né dans ce monde et je t'ignorais totalement, toi le bon Maître, toi mon créateur, toi qui m'as façonné, et j'étais dans le monde comme un aveugle et comme sans Dieu, car j'ignorais mon Dieu.

Alors en personne tu as eu pitié, tu m'as regardé, tu m'as converti, ayant fait briller ta lumière dans mon obscurité, et tu m'as attiré vers toi, ô Créateur. Et après m'avoir arraché du fond de la fosse...des désirs et des plaisirs de cette vie, tu m'as montré le chemin, tu m'as donné un guide pour me conduire vers tes commandements. Je le suivais, je le suivais, sans souci...

Mais aussi, quand je te voyais, toi, le Bon Maître là avec mon guide et avec mon Père, j'éprouvais un amour, un désir indicibles. J'étais au-delà de la foi, au-delà de l'espérance et je disais : « Voici que je vois les biens à venir (cf He 10,1), il est là, le Royaume des cieux. Je vois sous mes yeux 'ces biens que l'œil n'a pas vus et dont l'oreille n'a pas entendu parler' » (Is 64,3; 1Co 2,9).

Analyse d'audience