Site de la Crypte

seraphin

Évangile du jour

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Saint MathieuÉvangile de Jésus-Christ selon saint Mathieu

Chapitre XIX versets 16 à 26

Si tu veux être parfait - Le Jeune homme riche

Le Jeune homme riche16 Alors un jeune homme s’approcha de lui et lui dit :
— Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ?

17 — Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? lui répondit Jésus. Un seul est bon. Si tu veux entrer dans la vie, applique les commandements.

18  — Lesquels ? demanda l’autre.
— Eh bien, répondit Jésus, tu ne commettras pas de meurtre ; tu ne commettras pas d’adultère ; tu ne voleras pas ; tu ne porteras pas de faux témoignage  (1) ;

19 honore ton père et ta mère, et tu aimeras ton prochain comme toi-même . (2)

20 —Tout cela, lui dit le jeune homme, je l’ai appliqué depuis ma jeunesse. Que me manque-t-il encore ?

21 Jésus lui répondit :
— Si tu veux être parfait, va vendre tes biens, distribue le produit de la vente aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens et suis-moi.

22 Quand il entendit cela, le jeune homme s’en alla tout triste : car il était très riche.

23  Alors Jésus dit à ses disciples :
— Vraiment, je vous l’assure : il est difficile à un riche d’entrer dans le royaume des cieux.

24 Oui, j’insiste : il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu.

25 En entendant cela, les disciples furent très étonnés et demandèrent :
— Mais alors, qui donc peut être sauvé ?

26 Jésus les regarda et leur dit : — Cela est impossible aux hommes ; mais à Dieu, tout est possible.

Notes
1. Ex 20.12-16 ; Dt 5.16-20.
2. 19.19 Lv 19.18.

Commentaire patristique de saint Athanase d'Alexandrie

Saint Athanase d'Alexandrie« Tu auras un trésor dans le ciel »

Après la mort de ses parents, alors qu'Antoine avait entre dix-huit et vingt ans..., un jour, il entre dans l'église au moment de la lecture de l'Évangile, et il entend le Seigneur qui disait à un riche : « Si tu veux être parfait, va, vends tout ce que tu possèdes et donne-le aux pauvres ; puis viens, suis-moi, et tu auras un trésor dans les cieux ». Antoine a eu l'impression que cette lecture avait été faite pour lui. Il est sorti aussitôt et a donné aux gens du village ses propriétés familiales. Après
avoir vendu tous ses biens mobiliers, il a distribué aux pauvres tout l'argent qu'il en avait retiré, en ne mettant de côté qu'une petite part pour sa sœur.
Une autre fois qu'il était entré à l'église, il a entendu le Seigneur dire dans l'Évangile : « Ne vous faites pas de souci pour demain » (Mt 6,34). Ne supportant plus d'avoir gardé quelque chose, il a distribué cela aussi aux plus pauvres. Il a confié sa sœur à des vierges connues et fidèles, qui vivaient ensemble dans une maison, pour y être éduquée. Et il s'est désormais consacré, près de sa maison, au labeur de la vie ascétique. Vigilant sur soi-même, il persévérait dans une vie austère...
Il travaillait de ses mains, car il avait entendu cette parole : « Si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus » (2Th 3,10). Il achetait son pain avec une part de ce qu'il gagnait et il distribuait le reste aux indigents. Il priait sans cesse, parce qu'il avait appris qu'il faut « prier sans relâche » (Lc 21,36) en privé. Il était si attentif à la lecture qu'il ne laissait rien perdre des Écritures mais en retenait tout ; dans la suite, sa mémoire pouvait remplacer les livres. Tous les habitants du village et les gens de bien qui le fréquentaient habituellement, en le voyant vivre ainsi, l'appelaient ami de Dieu. Les uns l'aimaient comme leur fils, et les autres comme leur frère.

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour
Analyse d'audience