Paroisse de la Ste Trinité

seraphin

Élisabeth Behr-Sigel

Retour à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"  → Recevoir nos mises à jour

Hommage du protestantisme français à
une grande théologienne orthodoxe, Elisabeth Behr-Sigel

Elisabeth Behr-Sigel, qui vient de rejoindre l’éternité de Dieu, était-elle la plus « protestante » des théologiens de l’Orthodoxie francophone ? Elle était d’abord pleinement orthodoxe, comme le montrent ses nombreux écrits et conférences. Ses études sur la prière et la sainteté dans le monachisme russe, puis sur bien d’autres figures de haute spiritualité orthodoxe, ont ouvert des horizons féconds pour nombre de chrétiens, notamment protestants.

Car c’était une femme de dialogue, une femme de débats et de terrain. Depuis plus de 30 ans, lors des rencontres annuelles officielles entre Orthodoxes et Protestants, ou bien des Congrès de la Fraternité Orthodoxe en Europe, ou encore à travers de multiples colloques et conférences, elle s’est révélée témoin et porte-parole d’une ouverture de l’orthodoxie au monde d’aujourd’hui.

Sa persévérance pour, entre autres, faire évoluer la compréhension orthodoxe de la place nécessaire des femmes dans toute la vie de l’Eglise, y compris lors des débats du Conseil Œcuménique, n’a pas toujours été facile. Mais la liste impressionnante de ses écrits indique qu’elle proposait d’avancer entre l’engagement actif et la spiritualité profonde, selon cet équilibre dynamique qui caractérise la plénitude de la foi orthodoxe.

Comme beaucoup d’orthodoxes, dans la diaspora du 2e quart du XXe siècle, elle a trouvé dans le protestantisme français un accueil, et une possibilité de réflexion théologique et d’action. Elle fut d'ailleurs, de 1931 à 1934, pasteur de l'Église réformée d'Alsace et de Lorraine à Villé.

À travers ce que nous pourrons encore lire d’elle, elle continuera à nous stimuler vers l’ouverture et l’enracinement spirituels.

Pasteur François Coester
Source : Fédération Protestante de France
Date : 1er décembre 2005

.

 

 

Analyse d'audience