Site de la Crypte

seraphin

Petit Synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Sainte Brigitte de Kyldare (v459-v528)

Patronne de l'Irlande

Fête le 1er février

Issue d'une noble famille d'Irlande, qui avait été convertie par saint Patrick [fête le 17 mars], sainte Brigitte montra très tôt d'admirables dispositions pour la vertu.

Quand elle eut atteint l'âge de seize ans, elle refusant tous les prétendants qu'attirait sa rare beauté et entra dans un monastère  à quelques kilomètres de Dublin.

Sept autres jeunes filles se placèrent aussitôt sous sa direction. et la communauté qu'elle fonda, autour d'un gros chêne grandit rapidement grâce à la renommée de la sainte abbesse constituant l'une des premières communautés féminines de l'Irlande. Ce monastère, nommé Kyldare, devint par la suite une cité épiscopale, et les disciples de sainte Brigitte allèrent fonder des couvents dans toute l'Irlande.

Ses fondations l'obligeaient à faire de fréquents voyages et, partout où elle passait, des miracles s'accomplissaient.

Parmi les nombreux récits qui lui sont consacrés, citons celui du Livre de Lismor :

"Brigitte et certaines vierges allèrent avec elle recevoir le voile de l'évêque Mel à Telcha Mide. Il était heureux de les voir. Par humilité, Brigitte resta en arrière afin d'être la dernière à recevoir le voile. Une rose rouge tomba sur sa tête, du faîte du toit de l'église. L'évêque Mel dit alors : "Avance-toi, O sainte Brigitte, que je puisse orner ta tête du voile avant les autres vierges." Elle s'est alors avancée. Et par une grâce du Saint-Esprit, c'est le rituel d'ordination épiscopale qui a été lu sur elle! Macaille dit que l'ordination épiscopale ne devrait pas être donnée à une femme. L'évêque Mel répondit : "Je n'ai aucun pouvoir en la matière. C'est Dieu qui a conféré cette dignité à Brigitte, au devant de toute (autre) femme." C'est pourquoi depuis lors les hommes d'Irlande rendent les honneurs épiscopaux au successeur de Brigitte."

Par le seul signe de la Croix, elle chassait les démons, guérissait les maladies des hommes et des animaux, convertissait les pécheurs, et sa présence inspirait à tout le peuple l'amour de Dieu. Tous les personnages marquants de son époque la connurent et lui témoignèrent leur admiration.

Après avoir prédit le jour de sa mort, elle s'endormit en paix, un 1er février (vers 524-528). Elle laissait à ses sœurs une règle monastique, résumant son enseignement.

Elle est reconnue comme patronne de l'Irlande, avec saint Patrick, et y est vénérée comme la seconde sainte après la Mère de Dieu.

Son culte s'est répandu dans toute l'Europe au cours du Moyen Âge et particulièrement en Bretagne, où on la nomme Brec'hed ou Berhet, et où de nombreuses chapelles lui sont dédiées comme à Locmariaquer, Noyalo, Merdrignac ou Trigavou.

Sources : le synaxaire du Hiéromoine Macaire de Simonos-Petra au mont Athos, Nominis site de l'épiscopat français et Catholic Encyclopedia
Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour