Site de la Crypte

seraphin

Petit synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Saint Geneviève patronne et protectrice de Paris (423-512)

Fête le 3 janvier

Sainte Geneviève de ParisFille unique de Severus un notable parisien elle est l'héritière de sa charge à la Curie municipale.

En 429, âgée d'à peine 7 ans, elle est remarquée par saint Germain d’Auxerre, et saint Loup de Troyes. La voyant en prière dans l’église de Nanterre, saint Germain prophétise
un destin exceptionnel.

Geneviève promet à Germain de se consacrer au Christ et, à quinze ans, elle reçoit le voile des vierges. Dans le monde, elle fait le bien avec une virilité de tempérament qui la distingue.

Favorisée de grâces extraordinaires, lisant dans les consciences et guérissant les corps, elle fera construire la première basilique de Saint-Denis.

En 451, lors du siège de Paris par Attila elle exhorte les Parisiens à ne pas abandonner leur ville. Elle proclamera : "Que les hommes fuient, s’ils veulent, s’ils ne sont plus capables de se battre. Nous les femmes, nous prierons Dieu tant et tant qu’Il entendra nos supplications." Elle rassemble alors les femmes près de Notre-Dame et leur demande de supplier le Ciel d’épargner leur ville. Leur demande sera exaucée.

En 465, elle fit face au Mérovingien Childéric Ier, roi des Francs saliens, lorsque celui-ci mit le siège à Paris.

Soutien de Clovis elle le convainc de faire construire une abbaye sur ce qui s'appelle aujourd'hui Montagne Sainte-Geneviève.

Ses reliques seront brûlées par les révolutionnaires en 1793, mais son tombeau vide, transporté dans l’église Saint-Etienne-du-Mont, continue d’être vénéré.

Elle est fêtée le 3 janvier. Sainte patronne, par ailleurs, de la Gendarmerie Nationale elle est l'objet à ce titre d'une fête spéciale le 26 novembre en souvenir du Miracle des Ardents au XIIe siècle.

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour