Site de la Crypte

seraphin

Petit Synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

saint Jacques frère du Seigneursaint Jacques frère du Seigneur, apôtre
premier évêque de Jérusalem (†vers 63)
Fête le 23 octobre

Le 23 octobre, l'Église orthodoxe célèbre la mémoire de saint Jacques frère du Seigneur, apôtre>premier évêque de Jérusalem.

Jacques était l'un des fils issus du premier mariage de Joseph. Dieu le bénit dès le sein de sa mère et, à cause de son éminente justice, et les siens l'appelaient "le Juste" et Oblias, c'est-à-dire le "rempart du peuple".

Dès son enfance, Jacques vécut dans l'ascèse la plus stricte. Il ne buvait ni vin, ni boisson fermentée. À l'imitation de saint Jean le Précurseur, il ne mangeait rien de ce qui avait souffle de vie. Le rasoir ne passa jamais sur sa tête, comme le recommande la Loi à ceux qui se consacrent à Dieu (1).

Après l'Ascension du Seigneur, les Apôtres, unanimes,le choisiren comme premier évêque de Jérusalem. Accompli dans toutes les vertus de la vie active et de la contemplation, il pénétrait dans le sanctuaire de la Nouvelle Alliance – non pas une fois par an, comme le grand prêtre de l'ancienne Alliance – mais chaque jour afin d'y célébrer les saints Mystères.

Vêtu de lin, il entrait seul dans le Temple, et se tenait de longues heures à genoux, intercédant pour le peuple et le salut du monde, de sorte que ses genoux étaient devenus aussi durs que la pierre. C'est lui qui présidait au conseil des Anciens et qui, lors des discussions survenues à Antioche sur la nécessité de circoncire les païens qui embrassaient la foi, demanda qu'on ne les tourmentât pas avec les préceptes de l'ancienne Loi, mais qu'on leur imposât seulement de s'abstenir des viandes immolées aux idoles et de la fornication (2).

Il composa également la Lettre qui porte son nom dans le canon des Écritures. Dans celle-ci, il corrige ceux qui considéraient Dieu comme la cause des maux. (3) Y exhorte aussi les chrétiens à ne pas se contenter de confesser leur foi dans le Christ, mais à la faire resplendir par les œuvres de la vertu. (4)

Il ajoute de nombreuses autres recommandations pour mener une vie agréable à Dieu et obtenir la sagesse d'en haut, nous apprenant à reconnaître en tout le don de Dieu : "Tout don excellent et tout cadeau parfait viennent d'en haut et descendent du Père des lumières, qui ne connaît ni variations, ni obscurcissement passager" (5)

C'est également saint Jacques qui composa la Divine Liturgie conservée sous son nom, source de toutes les Liturgies de l'Église Orthodoxe'.

Vers l'an 62, alors que la Judée était dans le désordre et l'anarchie après la mort du gouverneur Festus ceux qui avaient voulu la mort de Paulde mettre Paul à mort (6), s'en prirent à Jacques, dont la réputation de juste parmi le peuple donnait forte créance à sa prédication.

Beaucoup de personnes, et même des chefs du peuple, avaient déjà embrassé la foi, aussi les scribes et les pharisiens craignaient-ils que tout le monde ne reconnaisse bientôt en Jésus, le Christ Sauveur. Ils se présentèrent donc à l'évêque de Jérusalem, louèrent perfidement sa vertu et sa justice, et lui dirent: "Nous t'en prions, toi qui es juste et ne fais pas acception des personnes, persuade le peuple, qui va bientôt se réunir pour la Pâque, de ne pas s'égarer sur la personne de Jésus. Tiens-toi donc sur le pinacle du Temple, afin que tous puissent te voir et que de là-haut tes paroles soient entendues de tout le peuple juif et des païens, qui sont accourus en foule pour la fête."

Lorsqu'il fut monté au sommet du Temple, les scribes et les pharisiens lui crièrent d'en bas : "Juste en qui nous devons avoir confiance, puisque le peuple se trompe en suivant Jésus le Crucifié, annonce-nous qui est ce Jésus."

Jacques répondit alors à voix forte : "Pourquoi m'interrogez-vous sur le Fils de l'homme ? Il est assis maintenant au ciel à la droite de la Grande Puissance, et il reviendra sur les nuées du ciel pour juger l'univers avec justice."

 Nombreux furent ceux qui, convaincus par le témoignage de Jacques, s'écrièrent : "Hosanna au Fils de David!" Mais les scribes et les pharisiens grinçaient les dents de rage en disant: "Ô ! même le Juste a été égaré."

Se ruant alors jusqu'au pinacle du Temple, ils jetèrent en bas le Juste, accomplissant ainsi la prophétie d'Isaïe : "Enlevons le Juste, parce qu'il nous est insupportable".(7) Malgré la hauteur, Jacques ne mourut pas en tombant, aussi se mirent-ils à le lapider. S'étant retourné, le saint se mit à genoux et cria vers Dieu, à l'exemple du Christ et de saint Étienne : "Je t'en prie, Seigneur Dieu Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font !" (8) Tandis qu'il priait ainsi pour ses bourreaux, l'un d'entre eux, devenu furieux en voyant la charité inébranlable du Juste, prit le bâton avec lequel il foulait les étoffes et lui en frappa la tête. C'est ainsi que Jacques le Juste rendit témoignage au Christ Sauveur. On l'enterra sur les lieux mêmes, près du Temple. Jacques jouissait d'une telle admiration et la renommée de sa vertu était si grande, que même les Juifs les plus raisonnables virent dans son martyre la cause immédiate du siège et de la ruine de Jérusalem en l'an 70.

Notes (1) cf. Livre des Nombres chapitre VI verset 5 : "Tous les jours de son vœu de naziréat, le rasoir ne passera pas sur sa tête. Jusqu’à la fin de cette période de naziréat, il sera saint pour le Seigneur, il laissera pousser librement sa chevelure."
(2) cf. Actes des Apôtres chapitre XV, verset 20.
(3) "Dieu, en effet ne tente personne, dit-il, mais chacun est tenté par sa propre convoitise qui le pousse et le séduit" Épître de Jacques l,14.
(4) "Car de même que sans le souffle de vie le corps est mort, ainsi la foi sans les œuvres est morte" Épître de Jacques II, 26
(5) cf. Épître de Jacques 1,16
(6) cf. Actes des Apôtres chapitre XXV-XXVI
(7) cf. Livre d'Isaïe 3, 10
(8) cf. Évangile de Luc chapitre XXIII, 34, Actes des Apôtres chapitre VII, verset 59-60.

Sources : synaxaire du Hiéromoine Macaire de Simonos-Petra au mont Athos
et site Orthodoxos Synaxaristis
Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour