Site de la Crypte

seraphin

Petit Synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

sainte Julie de CorseSainte Julie de Corse (Ve siècle)
fête le 22 mai

Sainte Julie était née à Carthage d'une famille patricienne.

Lorsque la ville fut envahie par les vandales de Genséric en, les habitants furent réduits en esclavage. Sainte Julie devint donc l'esclave d'un païen nommé Eusèbe, Syrien fixé en Afrique. Elle fut entièrement soumise à son maître terrestre, mais elle poursuivit l'ascèse chrétienne qu'elle pratiquait depuis son jeune âge.

Il advint que son maître, qui était négociant et voyageait en divers pays, se rendit en Gaule et fit escale en Corse en un lieu appelé aujourd'hui Cap-Corse.

Là, des païens célébraient une fête en l'honneur de leurs dieux et offraient un taureau en sacrifice. La sainte ne voulut pas participer à cette fête. Elle manifesta courageusement sa désapprobation.

Félix gouverneur de l'île, à qui fut rapporté sa conduite courageuse, alla trouver Eusèbe et lui proposa d'échanger cette vierge contre quatre esclaves. Eusèbe refusa en disant qu'il n'avait jamais pu la convaincre de renoncer à son Dieu, mais qu'elle le servait fidèlement, qu'elle représentait le plus précieux de ses biens, et qu'il ne saurait s'en défaire même pour toutes les richesses que possédait Félix.

Félix ne renonçant pas à son désir, invita Eusèbe, le fit enivrer et l'ayant endormi, s'empara de sainte Julie. Il essaya de lui faire abjurer le Christ et vénérer les faux dieux en échange de son affranchissement. Elle refusa disant: "Je suis libre tant que je sers Jésus Christ et quelque chose qui puisse m'arriver, jamais je n'achèterai la liberté par une lâche apostasie."

Le gouverneur la fit souffleter, traîner par les cheveux jusqu'au lieu de son supplice où il la fit fouetter et attacher à une croix sur laquelle elle rendit l'esprit.

Lorsqu'elle mourut, comme cela fut le cas pour la sainte protomartyre de la Corse sainte Dévote, une colombe sortit de sa bouche et vola vers les cieux.

Eusèbe à son réveil ne fit rien contre Félix. Averti par des anges, des moines demeurant dans l'île de Gorgone ou Marguerite, allèrent en Corse pour prendre le précieux corps de la sainte martyre qui était encore sur la croix. Ils l'emportèrent donc avec eux et il devint l'ornement de leur monastère.

Au VIIme siècle, Arize épouse de Didier, Roi des Lombards, fit bâtir à Brescia une église où les reliques de la sainte furent transférées en 766.

Sainte Julie fut proclamée, avec sainte Dévote, patronne catholique de la Corse par un décret de la Sacrée congrégation des rites du 5 août 1809.

Sources  : site Orthodoxologie, Diocèse catholique d'Ajaccio et Bollandistes
Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour