Site de la Crypte

seraphin

Petit Synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

le saint Prophète Amossaint Lazare, prince de Serbie (1329-1389)

Fête le 15 juin

Né en 1329, saint Lazare montra dès sa jeunesse de telles qualités, qu'il fut remarqué par le tsar Douchan et introduit dans son palais de Skoplié, où il s'acquit le respect de tous pour sa probité, son héroïsme et sa piété. Il épousa une parente du tsar, sainte Militsa, dont il eut cinq filles et trois garçons.

Après Douchan, le bienheureux tsar Étienne Ouroch V régna sur le royaume de Serbie et, à la mort de celui-ci, Lazare, qui avait reçu le titre de prince, assuma la succession. Malgré les oppositions, et même les tentatives de meurtre auxquelles il échappa par miracle, il commença à réaliser le projet qu'il avait formé de rassembler les Serbes divisés, en vue de lutter contre les Turcs.

En plus de son activité politique, le souverain montra un grand amour pour l'Église. Dès son élévation au trône, son plus grand souci fut de réconcilier au plus vite l'Église de Serbie avec celle de Constantinople, qui avait rompu la communion à cause de la proclamation du Patriarcat serbe par le tsar Étienne Douchan. Une mission, dirigée par le moine Isaïe fut envoyée dans la capitale byzantine et réussit à obtenir du patriarche saint Philothée la levée de l'anathème (1375).

Saint Lazare fonda de nombreuses églises et monastères, tant en Serbie qu'à l'extérieur, en particulier en Terre Sainte et au Mont Athos. Après 1371, il accueillit avec empressement les disciples de saint Grégoire le Sinaïte, qui avaient quitté la Sainte Montagne devant la menace turque. Il fit ériger pour eux le monastère de Gornjak et celui de Ravanitsa qui, dirigé par saint Romylos, resta sa fondation la plus importante.

Le saint prince entreprit plusieurs campagnes contre les Turcs. Elles se heurtaient malheureusement aux divisions internes de son peuple. Finalement, il parvint à rassembler tous ses seigneurs et chefs d'armée à Krouchevac, et les incita à oublier leurs querelles pour lutter, tous ensemble, contre les ennemis de la Croix. Puis on célébra une Liturgie au cours de laquelle tous les soldats communièrent aux saints Mystères. Ils rencontrèrent l'armée du sultan Mourat, deux fois plus nombreuse, dans la plaine du Kosovo, le 15 juin 1389.

Ce fut au cours de cette bataille mémorable que le pieux prince mourut décapité, après avoir reçu seize blessures dans le combat.

On raconte que, la veille de la bataille, un ange lui était apparu et lui avait demandé s'il préférait le pouvoir terrestre ou le Royaume céleste.
Le prince répondit : "Si je choisis le royaume terrestre, il n'est que peu de chose, sujet à la corruption et éphémère, tandis que le Royaume céleste dure éternellement."

Au moment d'être décapité, il fit cette prière :
"Ô mon Créateur, qui juges mes péchés connus et inconnus, je T'implore et je Te prie : pardonne-moi, Seigneur, tout ce que j'ai omis de faire selon Ta volonté, et sauve mon peuple, ou plutôt Ton peuple."

Lorsque le sultan Bajazet apprit avec quelle dignité ce prince chrétien avait accueilli la mort, il donna l'autorisation d'inhumer son corps avec honneurs en l'église de l'Ascension à Prizren. Un an plus tard, ses saintes reliques furent trouvées incorrompues et exhalant un céleste parfum, et elles furent alors transférées au monastère de Ravanitsa, où elles furent réisntallées au XXe siècle, après avoir été emmenées en exil lors après

De nos jours, l'Église orthodoxe commémore aussi le 15 juin, anniversaire de la bataille de Kossovo aussi bien la mémoire de saint Lazare prince de Serbie que, depuis une décision de l'Église orthodoxe de Serbie en 2000, à l'occasion de la célébration du second millénaire du christianisme, tous les martyrs de Serbie, depuis l'époque de la domination ottomane jusqu'au XXe siècle. Cette commémoration englobe indistinctement les victimes innombrables de la seconde guerre mondiale et des persécutions communistes à partir de 1946.

Les saints particulièrement vénérés en cette occasion sont, en même temps que la saint grand-martyr Lazare, les métropolites Dosithée de Zagreb, Pierre de Sarajevo et Joannice du Monténégro, les évêques Sava de Gornji Karlovats et Platon de Banja Louka, le hiéromoine Raphaël de Chichatovats, les prêtres Branko Dobrosavlievitch et Georges Bogitch, et le laïc Voukachine.

Sources : synaxaire du Hiéromoine Macaire de Simonos-Petra au mont Athos et le site Orthodoxos Synaxiristis
Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour