Site de la Crypte

seraphin

Petit synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

saint PerreuxSaint Perreux évangéliste celte, higoumène, (†564)
Fête le 4 juin

Saint Perreux – orthographié Petrock en anglais, Pedrog en gallois et Perreux en français – † 564) est un chrétien celte du VIe siècle. Il est né au Pays de Galles, mais il est également connu pour avoir exercé son ministère pour la population de Bretagne.

Les anciennes généalogies galloises rapportent qu'il était fils cadet du roi Glywys Cernyw de Glywysing (maintenant Glamorgan), et il y a des lieux qui lui sont consacrés à St Petrox près de Pembroke et à Ferwig près de Cardigan. Il a également donné son nom à Llanbedrog, un village situé sur la péninsule de Lleyn. Il étudia en Irlande, où il fut le maître de Saint Kevin.

Après ses études, il commença sa mnonée, au christianisme. Après trente ans, la légende dit qu'il était allé en pèlerinage à Rome en passant par la Bretagne.

À son retour, Perreux traversa le Devon, où les lieux anciens à lui dédiés, sont encore plus nombreux: probablement dix-sept d'entre eux (plus Timberscombe un peu plus au-delà de la frontière du Somerset), comparativement à la Cornouailles où il y en a cinq. La position des églises qui portent son nom, presque toujours près de la côte, nous rappelle qu'en ce temps-là les voyages se faisaient principalement par voie maritime. Les villes du Nord du Devon Petrockstow et Newton Saint Petroc sont aussi nommées ainsi d'après saint Petroc et le drapeau officieux du Devon adopté par le peuple lui est dédié.

mission en Cornouailles, où il fonda des monastères à Padstow et Bodmin. Padstow, qui porte son nom ("Pedroc-Stowe", ou "le lieu de Petrock"), semble avoir été sa base pendant un certain temps. Il existe de nombreux autres lieux qui lui sont dédiés tout au long de la Cornouailles et on dit même qu'il convertit son roi, Constantin de Do

Les récits légendaires autour de saint Petroc sont exceptionnellement vivants et imaginatifs (lui attribuant un second pèlerinage, des voyages en Inde, le don d'apprivoiser les loups) et ils peuvent représenter une interpolation à partir de contes païens.

En iconographie, saint Perreux est généralement représenté avec un cerf. Son grand sanctuaire était toujours en l'église Saint Petroc, à Bodmin. En 1177, un Breton vola ses reliques de Bodmin et les donna à l'abbaye de Saint-Méen. Cependant, Henri II les rendit et, bien que les reliques aient été jetées au cours de la Réforme anglaise, leur beau coffret-reliquaire en ivoire est toujours exposé au public dans l'église. Avec saint Piran et saint Michel, il est le saint patron de Cornouailles.

Sources : Site Orthodoxologie
Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour