Site de la Crypte

seraphin

Petit synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Le Monastère de Bryansk

Saint Polycarpe de Smyrne (v80-167)

Fête le 23 février

Saint Irénée de Lyon avait été son disciple. Il rapporte que saint Polycarpe avait été lui-même disciple des Apôtres. Il vécut "avec beaucoup de ceux qui avaient vu le Seigneur". Il est né vers 80 à Éphèse. Son nom de Polycarpe, "fruit abondant" lui fut donné par sa mère adoptive dont il vidait pour les distribuer aux pauvres. Mais celles-ci se remplissaient de nouveau miraculeusement.

Il fut le disciple de l'apôtre saint Jean le Théologien et succéda à Boucole évêque de Smyrne. C'est lui que Jean désigne, dans l'Apocalypse, pour l'Ange de l'Église de Smyrne. Saint Ignace d'Antioche, qu'il accueillit lors du voyage le conduisant à Rome, où il allait recevoir la couronne du martyr, lui écrivit :

"Je glorifie le Seigneur de m'avoir jugé digne de contempler ton visage irréprochable. Justifie ta dignité épiscopale par une entière sollicitude de chair et d'esprit. Préoccupe-toi de l'union au-dessus de laquelle il n'y a rien de meilleur. Supporte avec patience tous les frères comme le Seigneur te supporte toi-même... Porte les infirmités de tous, comme un athlète accompli. Le temps présent te réclame pour obtenir Dieu, comme le pilote attend le vent et comme l'homme battu par la tempête attend le port, pour obtenir Dieu..."

Par la suite, saint Polycarpe écrira aux chrétiens de Philippes pour les féliciter d'avoir accueilli Ignace et les martyrs : "... les images de la véritable charité que vous avez escortées comme il convenait de le faire, eux qui étaient enchaînés de ces liens dignes des saints, qui sont les diadèmes de ceux qui ont été vraiment choisis par Dieu". Il les exhorte à persévérer dans cette patience qu'ils ont vue chez les martyrs et il leur expose les principes de vie d'une communauté chrétienne amie de la charité: "La foi est notre mère à tous, elle est source de l'espérance et elle est précédée de l'amour pour Dieu, pour le Christ et pour le prochain. Celui qui demeure en ces vertus a accompli les commandements de la Justice, car celui qui a la charité est loin de tout péché."

Il dirigea son Église pendant plus de cinquante ans. Vers 160, il fit un voyage à Rome pour s'entretenir avec le pape Anicet du différend qui séparait Rome des Églises d'Asie sur la date de Pâques, et pour prendre la défense de la vraie foi contre les hérésies.

Après son retour à Smyrne (165), une très violente persécution fut déclenchée par le proconsul Stratus Quadratus. Ellebouleversa toutes les Églises d'Asie. C'est alors qu'à la suite d'un groupe de douze martyrs originaires de Philadelphie, saint Polycarpe, âgé de quatre-vingt-six ans, trouva une mort glorieuse, le dimanche 23 février 167.

Le récit de son martyre, par Lettre de l'Église de Smyrne sur le martyre de saint Polycarpe constitue à la fois un des premiers, et l'un des plus impressionnants documents de l'hagiographie chrétienne.

D'après le synaxaire du Hiéromoine Macaire de Simonos-Petra au mont Athos
Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour