Site de la Crypte

seraphin

Petit Synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

SaintPothin

Pothin, Blandine et les martyrs de Lyon (†177)
Fête le 2 juin

La sainte mémoire des martyrs de Lyon de 177 nous éclaire puissamment sur l'implantation du christianisme en Gaule, de très longue date, bien avant la conquête de ce pays par Clovis, plus de trois siècles avant 496, date de la conversion personnelle (1) et du baptême du chef franc.

La tradition provençale rapporte quant à elle que Lazare et ses deux sœurs auraient accosté en Gaule dès le Ier siècle :

"Très connus sont les amis de Jésus qui débarquèrent ensemble aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Ils ont été choisis comme saints patrons de nos diocèses : - Lazare, saint patron du diocèse de Marseille, son premier évêque, martyr. - Marthe, patronne du diocèse d'Avignon où elle a commencé son apostolat avant de s'installer à Tarascon. - Marie-Madeleine, patronne du diocèse de Fréjus-Toulon. Elle s'est retirée à la Sainte Baume et a été enterrée à Saint-Maximin. La Provence s'est placée sous sa protection depuis le XIVe siècle. - Maximin, patron du diocèse d'Aix dont il fut le premier évêque. Marie-Jacobé et Marie Salomé, dites les Saintes-Maries, Sidoine, Marcelle et Suzanne les accompagnaient." (2)

Plus tard, saint Martin de Tours (316-397) saint Hilaire de Poitiers (315-367) ou saint Jean Cassien de Marseille (360-435), parmi bien d'autres vont illustrer et consolider l'Église en Gaule romaine.

Mais entre-temps c'est à Lyon, que saint Pothin (97-177), missionnaire envoyé par saint Polycarpe de Smyrne (69-155) fait face à la première grande vague de persécution, sous Marc Aurèle. Tout le monde connaît le martyre de sainte Blandine, sa disciple, une esclave. Nous la connaissons notamment par L'Histoire ecclésiastique de Basile de Césarée...

Saint Blandine"Elle fut livrée aux bêtes qui refusèrent de lui faire le moindre mal. Elle fut torturée et dut assister à la mort de ses compagnons. Elle fut ensuite flagellée, placée sur un gril brûlant, puis livrée dans un filet à un taureau qui la lança en l'air avec ses cornes.
Ayant survécu au taureau, sainte Blandine fut achevée par le glaive. Elle fut la dernière des 47 martyrs de Lyon à accomplir son martyre durant l'été 177." (3)

Le témoignage de ces 47 martyrs gaulois, romains et grecs, essaimera : saint Irénée successeur de saint Pothin, continuera son œuvre et illustrera durablement la pensée chrétienne dans la capitale des Gaules.

Notes
(1) cf. à ce sujet aussi bien le "Clovis" de Michel Rouche (Fayard, 1996) que "Le Baptême de Clovis, 25 décembre 496" par Georges Tessier (Gallimard, 1964). Ces deux livres d'historiens contredisent une foule d'essais et panégyriques bien intentionnés mais erronnés, destinés à propager la pieuse tradition, à la fois catholique et monarchique française, qui parle trop souvent du "baptême de la France" en 496 à Reims.
(2) cf. site des "Saints de Provence".
(3) cf "Histoire écclesiastique" de Basile de Césarée..

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour