Site de la Crypte

seraphin

Petit synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

saint Sabas le Sanctifié

Saint Sabas le Consacré (439-533) abbé en Palestine

Sabas, aujourd'hui citoyen de la métropole céleste, eut pour patrie, en Cappadoce, le village de Moutalaska, dépendant de la métropole de Césars. Il eut des parents chrétiens et fort bien nés, nommés Jean et Sophie;

Quelque temps ayant passé..., il entra au monastère de Flavianai, à vingt stades du village de Moutalaska ; on lui enseigna dans tout le détail la discipline monastique, et il apprit par cœur le Psautier.

Alors qu'il passait sa dixième année dans ce cénobe (de Palestine)..., l'abbé Longin lui permit de vivre en solitaire les cinq jours de la semaine dans la grotte susmentionnée. Une fois reçue la permission tant désirée, notre père Sabas resta cinq ais (469-474) mener ce genre de vie. Le soir du dimanche, il sortait du monastère, emportant pour son ouvrage de la semaine des feuilles de palmiers ; il passait les cinq jours sans prendre absolument aucune nourriture, et, le samedi, de bon malin, il arrivait au cénobe apportant son travail manuel des cinq jours, cinquante couffins achevés.

Il vécut seul en ce ravin durant cinq ans Il y menait la vie d'Ermite, conversant avec Dieu... Et ainsi, en la quarante-cinquième année de son âge (483), il se voit confier par Dieu la direction d'autres âmes., Il commença donc à accueillir tous ceux qui venaient à lui. Beaucoup des anachorètes dispersés ça et là.., se joignaient à lui...

À chacun de ceux qui venaient à lui, il procurait un lieu commode avec une petite cellule et une grotte. Ainsi, par la grâce de Dieu, sa communauté s'éleva au nombre de soixante-dix moines, tous inspirés de Dieu. Tout d'abord, sur la colline qui est l'extrémité septentrionale du ravin, il bâtit une tour, voulant se saisir du lieu, qui ait encore inoccupé.

Puis il établit les premiers fondements de la Laure.

À mi-hauteur du ravin, il édifia un petit oratoire où il bâtit un autel consacré... Il n'avait pas accepté lui-même de recevoir les ordres, car il était extrêmement doux et vraiment humble, imitant en cela Christ le vrai Dieu,

Ayant fait venir le bienheureux Sabas, [le patriarche Salluste] l'ordonna prêtre… Prenant avec lui le bienheureux Sabas et les autres moines, il descendit à la laure en compagnie du stavrophylaque Kyrikos. Il fit la dédicace de l'église créée par Dieu, et, dans l'abside créée par Dieu, bâtit un autel consacré après avoir déposé sous celui-ci beaucoup de reliques de saints et victorieux martyrs.

Cela se fit le 12 décembre de la quatorzième indiction, en la cinquante-troisième année de la vie du bienheureux Sabas ; en cette môme année, l'empereur Zénon étant mort, Anastase reçut en succession le trône impérial.

Extraits de la "Vie de Sabas" par Cyrille de Stavropolis