Site de la Crypte

seraphin

Petit synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Saint Sabbatios de SolevkiSaint Sabbatios fondateur du monastère de Solovki (†1435)

Fête le 27 septembre

Le 27 septembre l'Église honore la mémoire de notre vénérable Père Sabbatios, fondateur du monastère de Solovki.

Saint Sabbatios fut d'abord moine pendant de longues années au monastère de Saint-Cyrille du Lac Blanc, au début du XVe siècle. Comme ses vertus et ses combats ascétiques suscitaient le respect et l'admiration des frères, désirant obtenir non la gloire qui vient des hommes mais celle que Dieu accorde, il se retira ensuite, plus au nord, au monastère de Valaam où il devint un modèle de zèle spirituel. Mais il ressentait encore cette renommée comme un obstacle à sa quête de Dieu. Aussi, ayant entendu parler de l'Île déserte de Solovki, située à deux jours de navigation sur la mer Blanche, où les conditions de vie étaient exceptionnellement difficiles, il s'embarqua de nuit et en secret, afin d'échapper à l'affection importune des autres moines. Lorsqu'il parvint au rivage, les habitants du lieu voulurent le décourager de se rendre dans une Île aussi inhospitalière.

Mais, tout à sa joie d'avoir enfin trouvé un endroit convenable pour y accomplir ses labeurs dans la solitude et le silence, en présence de Dieu seul, il leur répondit : "Mes enfants, j'ai un Maître qui a le pouvoir de rajeunir les vieillards et de faire vieillir un jeune homme. Il enrichit les pauvres, revêt ceux qui sont nus, donne le nécessaire à ceux qui sont dans la misère, rassasie les affamés avec un peu de nourriture, comme Il a nourri cinq mille hommes dans le désert."

En attendant le moment propice pour réaliser son désir, Sabbatios se retira près de la rivière Vyg, où il rencontra saint Germain qui vivait là en ermite [fêt le 30 juillet]. Celui-ci ayant confirmé ce que Sabbatios avait entendu dire à propos de la beauté et de l'isolement des Îles de Solovki, ils décidèrent de s'y rendre ensemble, sur une barque de pêcheur, en plaçant toute leur confiance en la Providence (1429). Dès qu'ils abordèrent, ils plantèrent une croix dans le sol, puis s'installèrent dans un site montagneux, à douze verstes du monastère actuel, travaillant la terre de leurs mains et s'entretenant constamment avec Dieu par les prières et les hymnes. Une famille de pêcheurs indigènes voulut bientôt s'installer sur l'Île. Mais des jeunes gens à l'aspect resplendissant apparurent à la femme du pêcheur et lui enjoignirent, en la frappant avec des branchages, de quitter sans tarder cette Île avec sa famille, car Dieu l'avait réservée aux moines. Depuis lors aucun séculier n'osa plus s'établir à Solovki.

Après six années passées sur l'Île, saint Germain alla s'installer près du lac Onega, et Sabbatios resta seul à Solovki. Ses hauts-faits ascétiques sont restés connus de Dieu seul, mais la nature même des lieux en dit long sur les combats qu'il dut y mener, luttant contre les rigueurs du froid boréal par l'ardeur de son amour pour Dieu. Son unique activité était la prière et la contemplation des biens promis aux élus dans la vie future.

Lorsqu'il atteignit un âge avancé, saint Sabbatios retourna sur le continent, car il craignait de quitter cette vie sans avoir au préalable communié aux saints et vivifiants Mystères. Parvenu sur les rives de la Vyg, il rencontra l'higoumène Nathanaël qui allait justement administrer la sainte Communion à un malade. Il lui demanda d'entendre sa confession, lui faisant part du désir qu'il avait de recevoir au plus vite la sainte Communion, dont il avait été privé depuis son départ de Valaam. Après avoir communié, Sabbatios s'installa dans une chapelle toute proche, et se prépara à remettre son âme à Dieu. Un riche marchand de Novgorod, qui passait par là, se présenta alors au vieillard et lui demanda sa bénédiction. Le saint lui délivra un enseignement tiré de la sainte Écriture pour mener une vie agréable à Dieu, puis il lui dit : "Passe la nuit ici, et tu verras la grâce de Dieu". Le 27 septembre 1435 au matin, le marchand, en entrant dans la cellule, qui était emplie d'un doux parfum, vit le saint starets revêtu de son Habit monastique, reposant assis, comme s'il était endormi. L'année suivante, saint Germain revint à Solovki et, en compagnie de saint Zosime [fête le l7 avril], ils fondèrent en ce lieu un monastère cénobitique promis à un brillant avenir, dans lequel vécurent de nombreux saints.

Sources : synaxaire du Hiéromoine Macaire de Simonos-Petra au mont Athos
Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour