Site de la Crypte

seraphin

Petit synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Saint Maur (v512-v586)

Fête le 8 novembre

Saint Maur (Amaury, Amalric, Morane) est le premier des disciples de saint Benoît de Nursie. Il est fêté par l'Église romaine le 15 janvier et par l'Église orthodoxe le 8 novembre.

Fils d'un sénateur romain, il fut confié à saint Benoît, dont il devint le plus proche disciple et vécut avec lui à l'abbaye du Mont-Cassin. Saint Benoît l'envoya en Gaule où il fonda l'abbaye de Glanfeuil, première abbaye bénédictine d'Anjou.

Il est le premier oblat, confié enfant par ses parents à un monastère pour être éduqué dans la vie monastique.

C'est l'évêque du Mans, qui aurait envoyé une délégation demandant à saint Benoît un groupe de moines de la nouvelle Abbaye du Mont-Cassin afin d'établir la vie monastique selon la règle de saint Benoît en Gaule.

Le voyage de saint Maur et de ses compagnons, d'Italie en France, fut accompagné de miracles.

Disciple obéissant de Benoît, Maur se révèle au cours de ce voyage un saint thaumaturge. Il fonde alors Glanfeuil, entre Saumur et Angers, premier monastère bénédictin en France.

Les reliques saint Maur ont été trouvés à Glanfeuil à l'époque carolingienne. L'abbaye devient alors un lieu de pèlerinage local,.

Plus tard, la vénération des reliques de saint Maur, associée à celle de saint Placide, se déplacera à l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés à Paris. Il reste un centre religieux populaire jusqu'à ce que les reliques soient dispersées par la foule parisienne pendant La Révolution française en dispersera les reliques et supprimera la congrégation des mauristes, voués pendant des siècles au travail d'érudition caractéristique de l'ordre bénédictin.

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour