Site de la Crypte

seraphin

Petit synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Saints marturs Saints martyrs Térence, Africain, Maxime, Pompée et leurs 36 compagnons (IIIe siècle) Fête le 10 avril

    Le 10 de ce mois, nous célébrons la mémoire des saints martyrs Térence, Africain, Maxime, Pompée et de leurs 36 compagnons, parmi lesquels se trouvaient Zenon, Alexandre Et Théodore.

Au temps de la persécution de Dèce (vers 250) Fortunatien le gouverneur d'Afrique, après avoir publié le décret impérial, dit au peuple de Carthage: « Sacrifiez aux dieux ou préparez-vous au supplice. » Et il fit apporter les instruments de tortures. À cette vue, beaucoup de chrétiens, pris de peur, abjurèrent. Mais quarante valeureux disciples du Christ se décidèrent à souffrir pour la vraie foi et s'encouragèrent les uns les autres en disant : «N'allons pas renier le Seigneur, de peur qu'un jour Il ne nous renie devant son Père. Souvenons-nous de cette parole: Ne craignez pas ceux qui tuent le corps mais ne peuvent rien sur l'âme (Mt 10, 28) ». Fortunatien, informé de leur détermination, les fit comparaître à son tribunal et leur dit : «Je m'étonne que vous vous obstiniez à reconnaître pour Dieu et pour roi un criminel que les Juifs ont crucifié. » «Ce crucifié est le Fils de Dieu, répliqua Térence. Il a uni sa divinité à notre nature humaine et c'est pour nous sauver qu'Il a voulu subir le supplice de la Croix! » Comme le gouverneur les mettait en demeure de sacrifier ou d'être livrés aux flammes, Térence répondit au nom de tous: «Nous ne sommes pas assez lâches pour abandonner le Créateur et adorer des dieux étrangers. Fais donc vite ce que tu voudras : quant à nous, nous restons fermes et constants dans notre attachement à Jésus-Christ! »

Le gouverneur furieux les fit alors dépouiller de leurs vêtements et traîner jusqu'au temple des idoles. Il leur dit : « Sacrifiez à ce grand dieu Hercule, dont vous voyez la puissance et la gloire. » « Tu te trompes, reprit Térence, ces dieux ne sont que du bois, des pierres, de l'airain et du fer. On a doré ces statues pour éblouir et tromper les yeux des hommes. » Fortunatien fit alors jeter en prison Térence, Africain, Maxime et Pompée, remettant leur affaire au lendemain, puis il convoqua Zénon, Alexandre, Théodore et leurs compagnons. Comme ni les verges ni les fouets n'avaient pu les convaincre de sacrifier aux faux dieux, il les fit placer sur un bûcher allumé où ils entonnèrent le cantique des trois Jeunes Gens dans la fournaise de Babylone. On les suspendit à des poteaux pour leur déchirer la chair jusqu'aux entrailles; mais, restant étrangers à la souffrance par le débordement de l'amour de Dieu, les martyrs, d'un simple signe de croix, réduisirent en poussière les idoles inertes et firent s'écrouler le temple. L'impuissant Fortunatien leur fit alors trancher la tête et leur procura ainsi la couronne de la victoire.

Une nouvelle tentative en vue de faire apostasier Térence et ses compagnons ayant échoué, ils furent reconduits en prison, chargés de lourdes chaînes. La nuit suivante, un ange du Seigneur apparut, les délivra de leurs liens et leur procura une céleste consolation. Étonnés de voir une vive lumière sortant du cachot, les geôliers y pénétrèrent et découvrirent les prisonniers libres d'entraves et comblés de joie, et c'est tout effrayés qu'ils allèrent faire leur rapport au gouverneur. Après plusieurs jours de supplices, dont le seul effet fut d'accroître la gloire des saints martyrs, Fortunatien les fit décapiter. Leurs corps, ensevelis avec dévotion par les chrétiens, furent transférés à Constantinople sous le règne de Théodose (fin du IVe siècle).

Sources  :le synaxaire du Hiéromoine Macaire de Simonos-Petra au mont Athos et site Orthodoxos Synaxaristis
Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour