Site de la Crypte

seraphin

Petit Synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Saint apôtre Thomas (Ier siècle)

Fête le 6 octobre

Le saint apôtre ThomasThomas est né en Judée dans une famille pieuse.

Il laissa sa barque et ses filets et devint l'un des Douze. Il suivit partout le Seigneur avec un zèle ardent . Lorsque le Christ prit la route de Jérusalem pour s'offrir Thomas dit aux autres disciples : "Allons nous aussi pour mourir avec lui !" (1).

Lorsque le Sauveur eut ressuscité, il apparut à ses disciples rassemblés et leur montra les marques de sa Passion. Thomas ne se trouvait pas alors avec eux et, lorsque les autres lui racontèrent qu'ils avaient vu le Seigneur ressuscité des morts, il ne voulut pas les croire.

Le Seigneur apparut une nouvelle fois, une semaine plus tard, devant ses disciples et invita Thomas à constater qu'il était bel et bien corporellement ressuscité. Il corrigea ainsi Thomas de son manque de foi et nous apprit que nous sommes nous aussi appelés à plonger spirituellement, les mains dans son côté, pour nous y abreuver des sources de la Grâce (2).

C'est pourquoi, loin de condamner Thomas, l'Église Orthodoxe célèbre sa "bienheureuse incrédulité", le Dimanche qui suit Pâques.

Thomas se trouvaient avec les autres Apôtres le jour de la Pentecôte. Il se vit attribuer l'évangélisation des lointaines régions des Mèdes, des Parthes et de l'Inde, quand ils se séparèrent.

Se trouvait à Jérusalem un certain Ambanès, envoyé par le roi de l'Inde pour trouver un architecte capable de lui bâtir un palais qui dépassât en beauté et en richesse ceux de ses devanciers. Thomas se présenta à Ambanès comme un esclave expert dans l'art de bâtir. Ils s'embarquèrent donc pour l'Inde et, parvenu devant le roi Goundaphar, Thomas lui promit de lui construire un magnifique palais dans un endroit que celui-ci avait choisi. Le roi fut enthousiasmé par le plan que lui dessina l'Apôtre et laissa à sa disposition une grande somme d'argent pour la construction, avant de partir dans ses provinces éloignées pour une période de trois ans. Dès qu'il prit possession de ces richesses, Thomas s'empressa de les distribuer aux innombrables pauvres et affamés délaissés par le roi et ses seigneurs. Il joignait à l'aumône les miracles et la proclamation de l'Évangile, et fit si bien qu'un grand nombre de païens vinrent ainsi à la foi.

Lorsque le roi lui fit demander où en étaient les travaux, il lui réclama encore de l'or pour achever, dit-il, la toiture. Le roi, tout heureux, s'empressa de lui envoyer, sans se douter que l'Apôtre le distribuerait sur le champ. Aussi sa colère fut-elle terrible lorsqu'il apprit qu'il avait été trompé et que saint Thomas avait distribué tout son argent aux pauvres. Il le fit enfermer dans une fosse profonde, en lui réservant les plus horribles supplices. Mais la nuit même, le frère du roi qui était très malade, fut emporté en vision par un ange qui lui montra un magnifique palais dans le royaume éternel des justes.

L'Ange lui dit : "Vois-tu ce palais est celui qui est préparé pour ton frère et que l'Apôtre Thomas a construit pour lui". Lorsqu'il revint à lui, il décrivit à son frère ce qu'il avait vu et combien plus beau que tous les édifices terrestres était le palais que lui avait construit Thomas dans le Ciel. Tout surpris, le roi se repentit, fit sortir l'Apôtre de prison et demanda le baptême, ainsi que son frère.

Saint Thomas partit pour un autre royaume, où régnaient avec plus de violence encore la barbarie et l'impiété. Toutefois, grâce à la puissance qu'il tenait du Saint-Esprit, il parvint à convertir la femme du roi, Tertia, son fils, Azanès, et ses deux filles, Migdonia et Marca. Après les avoir baptisés il leur enseigna comment suivre la voie de la perfection dans l'ascèse et la chasteté. Ce mode de vie étrange et incompréhensible pour l'impudique roi, le mit en fureur. Il fit saisir saint Thomas et ordonna à cinq soldats de l'emmener en dehors de la ville, sur une montagne, où ils le transpercèrent de leurs lances. C'est ainsi que le saint Apôtre partit rejoindre le Seigneur et jouir de sa présence pour l'éternité. Il est vénéré comme le fondateur de l'Église des Indes.

Notes
(1) Jn 11, 16
(2) Jn 20, 19-29

Source : Synaxaire Vie des Saints de l’Eglise orthodoxe du hiéromoine Macaire Monastère de Simonos Petra mont Athos
et site Orthodoxos Synaxaristis traduction site de la Crypte
Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour