Site de la Crypte

seraphin

Petit Synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

TryphonSaint Tryphon, martyr (†250)

Fête le 1er février

Saint Tryphon était originaire de Lampsaque en Phrygie. Il a vécu sous le règne des empereurs Gordien III (238-244), Philippe l'Arabe (244-249) et Dèce (249-251). Issu d'une famille pauvre et pieuse, il gagnait sa vie dans son enfance en élevant des oies. En même temps, il étudiait la Bible avec zèle et pratiquait la religion avec dévotion.

C'est dans ces conditions que Dieu le rendit digne de guérir les hommes et les animaux de leurs maladies, mais aussi de chasser les esprits démoniaques, tout en demeurant dans son humble condition de gardien d'oies.

Informé des dons miraculeux de Tryphon, l'empereur Gordien le pria de guérir sa fille malade. L'empereur voulut le remercier en lui offrant des honneurs et de l'argent, que

Tryphon déclina respectueusement. Distribuant ses biens aux pauvres il retourna vers sa patrie. Puis il reprit en paix ses activités, répandant autour de lui miracles et bénédictions divines,

Après l'avènement de Dèce fut déclenchée une terrible persécution des chrétiens de l'Empire. En 250, saint Tryphon, au motif qu'il n'honorait pas les dieux du paganisme et qu'il était chrétien, fut arrêté par des soldats auxquels il se livra lui-même. C'est radieux qu'il comparut à Nicée devant Akylinos préfet de l'Orient, demeurant totalement indifférent à ses menaces comme à ses flatteries. Cruellement torturé, il refusait toujours d'adorer la représentation de l'Empereur. Il endura jusqu'au bout l'acharnement de ses persécuteurs en demeurant dans la joie du martyre, priant pour ses bourreaux et suscitant l'admiration du peuple. On vit alors descendre du Ciel une couronne de gloire. Akylinos ordonna qu'il fût transféré hors de la ville pour être décapité. C'est alors qu'il
rendit son âme à Dieu.

Alors que les chrétiens voulaient honorer sa dépouille, il leur apparut pour leur demander de l'enterrer dans sa patrie, où ses reliques accomplirent de nombreux miracles.

À Constantinople sous le règne de Justinien (527-565), une église lui fut dédiée. Au IXe siècle près de la cathédrale de Chalcédoine fut fondé un Monastère Saint-Tryphon dont un moine deviendra plus tard le patriarche Nicolas le Mystique (901-907, puis 912-925).

On l'invoque traditionnellement pour protéger potagers et jardins contre les bestioles nuisibles.

Sources : site Orthodoxos Synaxaristis
Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour