Site de la Crypte

seraphin

Petit synaxaire

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour

Saint Vincent Madelgaire de Soignies (607-677)

Fête le 20 septembre

La châsse de saint Vincent est en Wallonie l'objet d'une vénération traditionnelle,

C'est le 20 septembre que l'Église orthodoxe honore la mémoire de saint Vincent Madelgaire.

Il fut le fondateur de la ville qui allait devenir Soignies, il s'appelait Madelgaire de Famars de Hainaut.

Issu de l'aristocratie franque, il naquit vers l'an 607 et mourut à Soignies, en 677.

Son épouse sainte Waudru de Mons est née au Ciel en 687.

Mauger, son père, était l'un des leudes les plus puissants du royaume d'Austrasie.

Buste de saint VincentMadelgaire fréquentait la cour de Dagobert Ier, puis de Sigebert III et accomplit différentes missions en Irlande dont il revint avec de fervents évangélistes. À ce titre, une tradition irlandaise les  revendique.

Madelgaire avait tout pour devenir un saint. Il fit tout pour que la sainteté l'entoure. Son épouse était sainte Waudru; ses enfants, saint Landry, qui fut évêque en Belgique, saint Dentelin; ses filles, sainte Aldetrude, abbesse à Maubeuge, et sainte Madelberte, qui lui succède comme abbesse.

Lui-même sera le fondateur du monastère de Soignies dans le Hainaut.

Madelgaire ainsi que son épouse Waudru avaient décidé de se retirer du siècle. Vincent est son nom de moine et de saint en raison de sa victoire sur le siècle Encore trop sollicité à Hautmont, il partit avec quelques-uns vers un "ermitage" plus isolé encore.

C'est ce dernier qui deviendra Soignies où il vécut jusqu'à sa mort.

Et c'est de là qu'il part rejoindre le chœur des saints et des anges dans la vie éternelle.

Revenir à la page "Quoi de neuf sur le site de la Crypte"     → Recevoir nos mises à jour